Une Wii U impuissante? Pas pour Nintendo!

Ouh là! Deux mois sans article… Ben oui, pour se payer des jeux, faut bien travailler parfois… Et puis l’actualité de notre microcosme a été assez animée ces derniers temps avec l’E3 dont vous pouvez trouver un très bon condensé dans le Canard PC actuellement en kiosque. Un bel E3, sans grande surprise mais un peu plus en forme que ces dernières années à mon sens.

L’opposition 3DS/Vita n’ayant pas vraiment eu lieu (pour le moment?), les aficionados de la « Guerre des Consoles » attendent la prochaine génération de consoles de pied ferme afin d’avoir leur quota de querelles de clochers et autres règlements de comptes sur les forums de jeuxvideo.com (ça les changera des sujets de bac :D). Or, il semble bien que Nintendo dégaine le premier, avec un nouveau concept qui semble occulté par la faiblesse technique de son hardware. Les ludophiles ayant souvent un petit coté technophile, ce manque de puissance pure fait beaucoup parler de lui depuis quelques mois, obligeant Big N à s’expliquer conférences après conférences…

J’aurai pu tenter de synthétiser les arguments pour et contre ce choix technologique du géant nippon, mais comme c’est la reprise, que je suis d’un naturel fainéant et que j’ai acheté plein de jeux pendant les soldes, je me contenterai aujourd’hui d’une simple traduction d’un article paru sur IGN.com 😉

Traduction d’un article de Richard George disponible à cette adresse

———————————————————————————————————–

Sony et Microsoft ont encore beaucoup de choses à révéler concernant leurs prochaines consoles, mais une chose semble sûre : étant donné qu’elles seront lancées au moins un an après la Wii U, elle seront plus puissantes que la nouvelle console de salon à deux écrans de Nintendo.

Les investisseurs  eux-mêmes semblent s’inquiéter de ce problème. Lors d’une récente session de questions & réponses, il a été demandé au président Satoru Iwata si la Wii U sera en mesure de faire face à ses rivales, et si son manque de puissance de risquait pas une fois de plus de faire perdre la console dans la compétition des jeux multi-plateformes.

« Les autres compagnies peuvent lancer des consoles plus puissantes, mais nous ne pensons pas que la différence entre la Wii U et ces consoles sera aussi grande que ce que vous avez ressenti concernant les différences entre la Wii et ses concurrentes, tout simplement car les évolutions graphiques seront de moins en moins flagrantes » a répondu Iwata. « Bien sûr, certains consommateurs sont très sensibles aux moindres différences graphiques : nous feront donc les efforts nécessaires pour tirer le meilleur de la Wii U afin de rester en phase avec les innovations technologiques et d’éviter que la console ne devienne obsolète trop vite. »

Un des problèmes auxquels Nintendo a du faire face avec ce nouveau produit, c’est qu’il est formé de deux composants distincts, le GamePad controller et la Wii U à proprement parler qui auraient pu, avec un développement inconsidéré, évoluer vers deux systèmes de jeu distincts. « Si nous n’avions pas tenu compte de leurs valeurs respectives, nous aurions du au final proposer pour la Wii U le prix de deux systèmes hardware combinés » a poursuit Iwata, tout en notant l’extrême importance de trouver un prix de référence approprié pour la next-gen. Pousser le hardware de la Wii U au point ou il aurait été composé de deux systèmes distincts était tout simplement inacceptable aux yeux du constructeur « Nous avons du designer la Wii U en équilibrant les performances et le coût ».

Iwata a noté que la Wii survit difficilement depuis « environ deux ans ». Durant cette période, les éditeurs tiers se sont massivement tournés vers la XBox 360, la PS3 et le PC. Ce phénomène, combiné aux investissements massifs de Nintendo dans le développement de la Wii U et de la 3DS, explique que la Wii a du se contenter de la ludothèque déjà existante, attirant de nouveaux clients au moyen de promotions et packs spéciaux.

Si le pari de Nintendo s’avère payant, le constructeur n’aura pas seulement minimisé la différence graphique entre la Wii U et ses futures opposantes, mais il bénéficiera d’un avantage unique au travers de sa conception autour de deux écrans. Iwata a comparé les consoles actuelles (et anciennes) a des « parasites » dépendants d’un écran pour fonctionner. La Wii U va casser cette règle, en permettant à la console de se connecter à un écran tout en gardant la possibilité de s’en affranchir.

« En évitant d’affronter les autres consoles sur un terrain purement technique et en proposant diverses façons d’utiliser la Wii U, nous voulons créer un futur dans lequel tout membre de la famille, même celui qui n’a jamais touché une console de jeu de sa vie, considère la Wii U comme quelque chose de pratique, ce qui permettra de maintenir sa compétitivité sur le long terme » a précisé Iwata.

———————————————————————————————————–

Par ailleurs

Les juges européens ont confirmé ce que j’expliquais dans une précédente bafouille, à savoir que rien ne peut interdire à un consommateur de revendre un jeu, même dématérialisé! Voilà qui vient remettre en question une grande partie de l’intérêt que les éditeurs portent à ce système de distribution… Faut-il dès lors s’étonner qu’alors que la première console de salon dédiée au dématérialisé free to play pointe le bout de son nez, les éditeurs tentent de revenir vers la matérialisation?

About The Author


Bob Dupneu

Ludophile issu d'une époque lointaine ou souffler dans sa cartouche était la norme, mais tout aussi intéressé par les derniers jeux AAA que les vieilleries du fond du grenier... Le temps peut passer, les bons jeux le demeurent !

2 Comments

  1. Content de te revoir – relire – Bob ! 🙂
    Effectivement Nintendo essayant toujours de privilégier le gameplay (et un prix raisonnable) aux spécifications techniques, c’est certain qu’ils ne pourront pas espérer concurrencer les futures Xbox et Playstation sur le plan de la puissance pure.
    Mais ils l’expliquent année après année, ça n’est pas leur vision du jeu vidéo. Après tout, les ventes faramineuses de la Wii leur donnent déjà raison sur le plan commercial non?

    Et puis, comme je l’écrivais il y a quelques temps, Nintendo a un cycle de renouvellement de console légèrement plus court que celui de ses concurrents. En privilégiant un matériel moins puissant à sa sortie, la société s’autorise ainsi de ne pas le vendre à perte et donc de devoir le rentabiliser sur une période un peu plus courte.

    Mais bon au final, seul les joueurs décideront du succès de cette Wii U 🙂 Pour ma part, j’avoue que je suis vraiment séduit par le Wii U Gamepad qui me permettrait de jouer sur mon canapé à côté de Madame, tout en lui laissant son plaisir télévisuel !

  2. Il est vrai que la « mablette » peut donner quelque chose si elle est bien exploitée. Les exemples de Rayman et Mario à l’E3 sont encourageants. Souhaitons simplement que les utilisations intelligentes du tactile seront plus fréquentes que sur la série DS !

Leave a Comment