100 articles sur bobdupneu.fr

Mine de rien, ma dernière publication – une toute petite concernant un casse-brique- était le 100ème article de bobdupneu.fr. 100 articles, c’est à la fois beaucoup et peu (surtout que dans le lot se trouvent quelques articlounets), mais c’est surtout un chiffre symbolique. A vrai dire, je ne me suis jamais fixé d’objectif concernant ce site (blog ça fait trop années 2000), ni en terme de régularité dans les nouvelles publications, ni en terme d’audience. Alors le nombre d’articles publiés, ça n’a jamais été un sujet. Mais quand même, en remarquant que le compteur d’articles était passé à trois chiffres, je me suis demandé ce qui pouvait justifier 100 publications…

Pourquoi avoir un site personnel ?

Cet article « commémoratif » est pour moi l’occasion de m’interroger sur le pourquoi de ma démarche. Conserver bobdupneu.fr en ligne me coûte de l’argent chaque année, même si la somme demeure raisonnable, et ne me rapporte rien : ni gloire, ni fortune. Ça tombe bien en même temps, car je ne compte pas sur ce site pour m’apporter l’une ou l’autre.

Pour le plaisir d’écrire ? Probablement, tant cela reste un exercice enrichissant. Moins pour le plaisir d’être lu, car il faudrait pour cela battre le rappel et obtenir une audience plus importante. Mais ça ne m’intéresse pas, car qui dit audience fidèle dit obligation morale d’assurer un rythme de publication raisonnable, ce qui n’est pas mon cas, loin de là.

Pac-Man en 3D publié en Novembre 2010

Pour le défi technique ? En grande partie ! J’ai créé ce site en premier lieu pour présenter Asobou !, une ludothèque démarrée en Visual Basic et achevée en PHP. Assurer la maintenance technique de bobdupneu.fr me fournit par ailleurs le prétexte idéal pour expérimenter des choses et m’améliorer en informatique. Bien sûr, il y a des ratés, comme lorsque le site est resté inaccessible quelques mois et que j’ai du réindexer toutes les images à la main, mais si je maîtrise assez bien le HTML (avec CSS) et le PHP, et que je sais configurer une base de données ou un serveur FTP, c’est grâce à ce site. Et pour la petite histoire, j’ai développé moi-même mon site de présentation professionnel grâce à l’expérience acquise sur bobdupneu.fr, économisant quelques milliers d’euros lorsque je me suis mis à mon compte !

Pour le plaisir de donner mon avis ? Sûrement. Mais surtout de donner un avis libre, dans une époque ou, malgré tous les canaux de communication disponibles, la liberté d’expression est en régression permanente. J’observe – mollement – Twitter et dois bien admettre qu’entre deux twits intéressants ou drôles, il me faut subir un certain nombre de twits sans saveur et énervants, qui se bornent à imposer une nouvelle forme de politiquement correct. Prenez le microcosme vidéoludique : depuis le Gamergate et plus récemment la Ligue du Lol, tous ceux – journalistes, éditeurs, youtubeurs – dont l’alimentation du compte bancaire dépend de leur popularité sur les « rézossocios » sont soumis à des impératifs d’indignation contre ou de retwit de telle ou telle déclaration, information… Tout événement un peu monté en épingle appelle une réaction automatique et préconçue, le plus souvent sans aucune vérification ou approfondissement : il n’y a plus ni liberté, ni recul, ni intelligence.

De mon côté, sur mon petit coin de la Toile, j’évite soigneusement tous ces sujets faussement polémiques et rechigne à prendre part à ces farces. Non pas que je n’ai pas d’avis sur ces questions de société, mais j’estime simplement que ces sujets sont soit trop insignifiants – et la plupart des épiphénomènes qui rameutent des hordes de twits convenus le sont – ou trop importants pour trouver leur place dans notre microcosme. Car au final, si le jeu vidéo est une chose très sérieuse pour l’industrie qui les développe avec des budgets colossaux, il n’en demeure pas moins un pur produit de divertissement, qui doit être considéré comme tel.

Finalement, bobdupneu.fr c’est mon espace de liberté, celui ou je peux écrire sans risquer la censure et sans devoir me soumettre à une pensée dominante. Cette liberté ne m’exonère évidemment pas de sanctions légales en cas d’abus, mais elle me permet d’être sans entraves au moment de m’exprimer, sur un sujet somme toute bien léger. Allez, Bob s’engage : le jeu vidéo est un média et pas un art, il divertit mais n’éduque pas. Les journalistes spécialisés et observateurs du microcosme vidéoludique qui poussent des cris d’orfraie et se pâment d’émoi devant les jeux vidéo violents, sexistes, politiquement orientés ou ouvertement racoleurs voire pornographiques sont de gros hypocrites.

Le jeu vidéo est une chose futile, et donc indispensable.

Bob Dupneu, 2019

Le top 10 des articles de bobdupneu.fr

Afin de fêter dignement les 100 premiers articles de bobdupneu.fr, je vous propose une sélection purement subjective des 10 articles que je vous recommande.

10 – Game Over Joypad. Non pas que j’ai apprécié la disparition des légendes de la presse vidéoludique il y a un sept ans, mais ce billet d’humeur est raccord avec ce que j’exprime souvent sur bobdupneu.fr : on ne peut pas être pédant dans ce microcosme, sinon c’est la fin.

9 – Micromania Games Show 2010. Un de mes premiers articles, comme j’aimerais en faire plus souvent : contenu 100% exclusif. Reprendre ce qui a été fait ailleurs ne m’intéresse pas tellement. Les traductions sont une exception.

8 – Tuto : Installer Brutal Doom. Je suis toujours content de trouver un bon tuto sur Internet, complet et clair, et je me suis donc lancé le défi d’en faire un moi-même; je suis assez satisfait du résultat, mais ça demande du temps !

7 – Petit bilan de la 7ème génération. Une des choses agréables à mesure que le site vieillit, c’est de pouvoir « remonter le temps ». Un article qui aura bientôt six ans, qui parle de choses qui ont une douzaine d’années maintenant.

6 – Le temps dans les jeux vidéo. A failli faire partie du Top 5. Encore un défi personnel : traiter une thématique vidéoludique. L’exercice était marrant et le résultat pas si mal.

5 – Nintendo World Cup sur NES. J’ai décortiqué un des jeux les plus importants de mon enfance et l’ai comparé avec sa version originale japonaise. J’espère pouvoir proposer d’autres articles du même cru dans l’avenir. Mais il faut encore trouver un sujet qui n’a pas été traité !

4 – Yakuza 4. J’ai découvert la licence avec cet opus, et ça a été une de mes plus grandes révélations de joueur. Je les ai tous fait depuis, et je pense que cet article laisse assez bien entrevoir mon enthousiasme.

3 – La place du Judo dans les jeux vidéo. Un article dans lequel j’ai pu réunir mes deux passions, ce qui m’a permis de proposer du contenu véritablement inédit.

2 – Du zonage de la 3DS et de ses conséquences. Ce qui est parti comme un billet d’humeur s’est transformé en article de fond que je trouve encore très pertinent près de huit ans après. Pour la petite histoire, la 3DS a bien été craquée et j’ai pu jouer à Starfox 64 3D en 2017, soit six ans après…

1 – Zelda et la culture japonaise. J’aime le Japon et j’aime la franchise Zelda. Je me suis donc amusé a retrouver les éléments intimements japonais dans Zelda. Et ce que j’ai trouvé n’apparaît dans aucun des ouvrages que j’ai lu sur la série.

Voilà pour la célébration du 100ème article de bobdupneu.fr. A bientôt pour le 102ème (puisque celui-ci est le 101ème, faut suivre). Et n’oubliez pas : Bob ne s’engage ni sur le délai de publication, ni sur le sujet !

Bob Dupneu


One comment

  1. Hello,

    j’arrive ici presque par hasard (un lien en entraînant un autre…) et j’aime bien cet article. Difficile de trouver ces petits sites qui vivent en marge des grands courants de l’Internet.
    Ils ne contiennent souvent rien d’intéressant (ou, du moins, rien qui nous intéresse) mais parfois, on tombe sur quelques lignes qui résonnent avec nos propres expériences.
    C’était le cas ici.
    C’est bon de se rappeler que l’on peut faire vivre son site loin de tout et qu’il y a du plaisir à trouver dans cette aventure.

    Bon courage pour les cent prochains articles, et à bientôt peut-être !

    Lure

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.